• Caraval

    Caraval

     

    Caraval

    Auteur : Stephanie Garber
    Editeur : Bayard
    Format : broché
    Année de parution : 2017
    Genre : fantastique
    Nombre de pages : 360

    Caraval

    Bienvenue à Caraval!

    Le spectacle le plus extraordinaire de tous les temps! Vous y verrez plus de merveilles que le commun des mortels au cours de toute une vie. Mais avant que vous plongiez dans notre univers, gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un jeu...
    Nous tenterons de vous convaincre que ce qui se passe au-delà de ce portail est réel, mais ce n'est qu'illusions. Prenez garde à ne pas vous laisser trop emporter. Car les rêves qui se réalisent peuvent être magnifiques, mais ils peuvent aussi se transformer en cauchemars si on ne se réveille pas...

    Caraval

    Après quelques chapitres lus, j'ai immédiatement pensé que ce roman serait un coup de cœur. Une histoire qui se passe dans une ancienne époque, une héroïne et sa sœur prêtes à tout pour échapper aux maltraitances de leur père, un endroit utopique entouré de magie et de mystères... Tout est là pour composer une aventure grandiose.

    Arrivés sur l'île merveilleuse de Caraval, les deux sœurs sont séparées; Scarlett, l'héroïne, recherchera sa cadette sans relâche. Accompagné de Julian, un jeune guide, elle va devoir résoudre maintes énigmes pour arriver à son but.

    Durant leur étrange parcours, on comprend que l'île féerique est plus dangereuse qu'il  n'y paraît : lieux hostiles, interlocuteurs peu loquaces... J'ai bien aimé le fait que rien sur Caraval ne s'achète avec de l'argent mais avec quelque chose de plus personnel. Cependant, je me suis surprise plusieurs fois à relire des pages précédentes car le fait que les péripéties, les lieux et les acteurs n'avaient souvent aucun sens me faisait perdre ma concentration et le fil de l'intrigue. En fin de compte, les mystères sont tellement nombreux qu'on en vient à être pressé d'arriver aux révélations de fin pour retrouver un semblant de logique.

    Malheureusement, la fin n'est, selon moi, pas du tout satisfaisante. J'ai bien conscience que le roman se déroule au cœur du royaume de l'illusion (comme il est souvent répété), mais se retrouver par exemple face à la mort de plusieurs personnages et conclure à la fin par "non, ils ne sont pas morts!", c'est facile et trop rocambolesque pour moi. Durant son parcours, Scarlett ne cesse de chercher également le maître des lieux nommé "Légende". Chaque fois qu'elle va penser avoir à faire à lui, elle va déchanter. Ce genre de scènes est très répétitif.

    Scarlett, malgré un manque de courage, est dotée d'une grande détermination, il faut bien le reconnaître. Mais le personnage qui me plaît le plus est sans conteste Julian. Les non-dits autour de lui sont très intrigants. De plus, il sort du cliché des jeunes flambeurs téméraires qu'on retrouve souvent dans ce genre d'aventure.

    En conclusion, je dirais que ce roman n'est pas à la hauteur de ses promesses; ceci est fort dommage car la majorité des personnages et le contextes familial du début aurait pu donner une histoire fantastique et mémorable.

     

    Note

    Caraval

    Caraval

    - Êtes vous prête à entendre ce que je lis dans votre avenir?
           Scarlett remua sur place, contempla la fumée qui serpentait autour des coussins disposés à ses pieds. Les contours du jeu commençaient à se brouiller. Nigel se montrait trop perspicace à son goût. En examinant le dragon cracheur de feu sur le ventre du voyant, elle songea à son père, à sa soif de pouvoir destructrice. Le cirque endiablé tracé sur les cuisses de Nigel lui fit penser à Tella, qui recherchait le plaisir en permanence afin d'oublier les blessures qu'elle s'efforçait d'ignorer. Quant au cadenas et au cœur aux commissures de ses lèvres, Nigel avait vu juste.
    - Qu'est-ce que cela va me coûter?
    - Quelques réponses, rien de plus, répondit Nigel en agitant la main, ce qui projetait des volutes de fumée violette vers elle. Je vais vous poser des questions, et pour chaque réponse honnête je vous en accorderai une à mon tour.
           A l'entendre, c'était enfantin.
           Seulement quelques réponses.
           Il n'exigeait pas qu'elle lui donne la prunelle de ses yeux. Ni un morceau de son âme.
           C'était simple.
           Trop simple.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :