• Fangirl

    Fangirl

    Auteur : Rainbow Rowell
    Éditeur : Castelmore
    Format : ebook
    Date de parution (format broché) : 18 février 2015
    Genre(s) / thématique(s) : vie quotidienne, romance
    Nombre de pages (format broché) : 288 / (poche) : 576
    Tranche d'âge : à partir de 15 ans
    ISBN : 9782820515421

    Pour trouver sa place dans le monde réel, Cath pourra-t-elle toujours compter sur Simon Snow ?

    Cath est fan de la série Simon Snow, comme le reste du monde. Sauf qu’elle ne se contente pas d’endosser le costume de son héros favori à chaque avant-première, elle va jusqu’à écrire la suite des aventures du jeune mage, et publie ses histoires sur un site où sa fanfiction est suivie par des milliers de lecteurs.
    Tout bascule le jour où Wren, sa sœur jumelle, qui partage sa passion depuis toujours, décide de faire chambre à part sur le campus universitaire. Alors que Wren s’apprête à profiter dignement des joies de la vie étudiante, Cath est soudain projetée dans un univers hostile où elle va devoir se confronter à des gens bien réels : son père, publicitaire qui frise le surmenage, une prof de littérature qui méprise la fanfic, et une coloc un peu revêche, au petit ami omniprésent...

    J'entends parler de Rainbow Rowell et de ses romans depuis un petit moment. J'ai donc profité d'une "Grosse OP" Bragelonne/Milady/Castelmore pour me procurer à moindre coût son deuxième livre : Fangirl.

    L'héroïne, Cath, est un personnage exceptionnel. Elle a une personnalité très complexe, riche et approfondie. Au début du roman, on a affaire à une jeune fille solitaire, casanière et rebutée par tout ce qui lui est inconnu -en l’occurrence, la vie étudiante. Plutôt que d'accepter les multiples occasions de se créer de nouvelles relations et de s'amuser, elle les décline toutes et préfère rester enfermée devant son ordinateur à écrire sa fan fiction. Je mourrais d'envie de lui mettre des coups de pied aux fesses en la sommant de se bouger ! Puis peu à peu, elle se laisse aller, affronte ses craintes et se fait des amis pour combler l'abandon de sa sœur jumelle (que j'ai trouvée détestable et ingrate).
    Parmi ses amis, le plus mémorable est Lévi. Pour moi, c'est LE mec parfait : très naturel, drôle, déterminé, attentionné, toujours souriant, etc. C'est le genre de personnages qui plaît tellement qu'on dévore les chapitres pour assister à sa prochaine apparition.

    Rainbow Rowell écrit ici une histoire criante de vérité dans laquelle beaucoup de lecteurs peuvent se reconnaître. Il est inconcevable pour Cath de délaisser son histoire. C'est quasiment vital pour elle. J'ai moi-même passé des centaines d'heures sur Internet durant mon adolescence, me créant des contacts par le biais de l'écriture et des forums où j'étais bien moins timide que dans le monde réel.

    C'est un roman très intelligent sur le passage adulte. J'ai adoré suivre les pérégrinations de Cath et j'ai savouré la plume de Rainbow Rowell qui n'a pas son pareil pour retranscrire les sentiments et les angoisses de ses personnages. Malheureusement, je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur car je n'ai pas du tout adhéré à la fan fiction de Cath (qui est un élément central du roman). L'univers de Simon Snow peut être facilement apparenté à celui de Harry Potter, si bien que j'y ai vu une simple parodie. Je n'ai donc pas cherché à pénétrer dans l'histoire, d'autant plus que les extraits qui sont mis à chaque fin de chapitres ne sont pas dans l'ordre. Arrivée à la moitié du roman, j'ai fini par sauter ces passages. Il y a donc peu de chance que je lise un jour Carry On (le roman de Rainbow Rowell qui reprend toute la fan fiction de Cath) mais je lirai avec plaisir et envie d'autres de ses ouvrages.

     

    Note

         - Tu laisses ton petit amis me voler des barres protéinées? [...] C'est contre le règlement ! pesta Cath, rageuse, oubliant l'espace d'une seconde que Reagan était peut-être la personne la plus intimidante qu'elle avait jamais rencontrée.
         - Enfile tes chaussures, lâcha Reagan. Je vais te montrer où est le réfectoire.
         - Non, rétorqua Cath. qui sentait déjà l'anxiété mettre son estomac en pièces. Ce n'est pas juste une question de trouver le réfectoire. C'est aussi que... je n'aime pas les nouveaux lieux, les situations inhabituelles. Et puis il va y avoir tous ces gens, et je ne vais pas savoir où m'asseoir, et... Non, je ne veux pas y aller.
         Reagan s'assit au pied de son lit et croisa les bras.
         - Tu es allée en cours ?
         - Bien sûr.
         - Comment tu as fait ?
         - Les cours, c'est différent, avoua Cath. On a un truc sur lequel focaliser notre attention. Ça craint aussi, mais c'est tolérable.
         - Tu te drogues ?
         - Non.
         - Tu devrais peut-être essayer, alors...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :