• Irena, tome 1 : "Le ghetto"

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

     

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

    Scénario : Morvan / Trefouël
    Dessin : Evrard
    Couleurs : Walter
    Éditeur : Glénat
    Série : Le ghetto
    Année de parution : 2017
    Genre : BD tout public, historique
    Nombre de pages : 72

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

    C'est l'histoire d'une femme ordinaire qui réalisa quelque chose d'extraordinaire, dans des circonstances insensées, pendant une période effroyable.

    1940, l'armée nazie a envahi la Pologne. A Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s'en échapper est abattu sans sommation; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d'aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connaît, les enfants l'adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n'hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu'autorise l'occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l'innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.

    Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d'Histoire... [...]

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

    Voilà une BD qui fait naître énormément d'émotions! Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu parler d'Irena Sendlerowa avant, et c'est bien dommage. En visualisant les planches de cette BD, on imagine globalement les horreurs auxquelles elle a fait face et le courage qui lui a fallu pour porter secours à ces enfants. Dans les ghettos régnaient la pauvreté, l'insalubrité et la maladie; elles sont ici clairement exposées : bagarres pour un morceau de pain, bâtiments en ruines, violence des autorités, etc. Le point fort de cet ouvrage, c'est d'associer à un récit dur et violent un dessin un peu plus "enfantin" pour atténuer le malaise qu'on pourrait ressentir à la lecture. Malgré l'adjectif (non péjoratif) que j'ai employé, je déconseille cette lecture aux plus jeunes car certaines scènes pourraient les choquer. Pour ma part, la larme n'est pas passée loin après l'anecdote du petit garçon et de son biscuit (ceux qui ont lu comprendront). J'ai apprécié d'en apprendre un peu plus sur ce qu'il se passait dans les ghettos car, de mémoire, c'est un sujet peu approfondi dans les programmes scolaires. Irena Sendlerowa apparaît comme une femme forte et déterminée, prête à risquer sa vie pour sauver ces orphelins dont la seule "tare" est d'appartenir à une religion qui n'est pas celle adoptée par le régime politique allemand. Différents lois et décrets mis en place contre les juifs polonais sont mis en exemple dans cette BD.

    J'ai hâte de connaître la suite de cette trilogie qui s'efforce de rester le plus fidèle possible à la réalité. Je suis d'accord avec le fait qu'il ne soit pas normal que des personnages tels qu'Irena soit si vite exclus des livres d'Histoire; on comprend mieux, grâce à des ouvrages comme celui-ci qui montrent avec des images concrètes la dureté des temps de guerre, combien des personnes comme elle se sont montrées héroïques.

    Un vrai coup de cœur!

     

    Note

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

    Le ghetto, tome 1 : "Irena"

    (cliquer sur l'image pour voir en grand) 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :