• Je voulais juste te dire...

    Je voulais juste te dire...

    Concept : Emily Trunko
    Illustrations : Lisa Congdon
    Éditeur : Bayard
    Année de parution : 2017
    Format : broché
    Genres / thèmes : épistolaire
    Nombre de pages : 192
    Tranche d'âge : à partir de 14/15 ans

    Cher lecteur,

    - Aurais-tu aimé pouvoir dire à la fille qui t'a brisé le cœur que tu étais toujours amoureux d'elle?
    - T'es-tu déjà demandé pourquoi ton meilleur ami refusait de t'adresser la parole?
    - Aimerais-tu avoir l'occasion de remercier la personne qui a changé ta vie?

    Ce livre est tiré d'un Tumblr totalement addictif, Dear My Blank, qui a encouragé toute une communauté de personnes qui ne se connaissaient pas à partager leurs secrets, leurs chagrins d'amour, leurs regrets et leurs victoires à travers des milliers de lettres qui n'ont jamais été envoyées à leurs destinataires.
    Cette sélection de lettres offre une plongée intime dans la vie et le cœur d'inconnus.
    Un concentré d'émotions qui ne vous laissera pas indemne...

    J'ai de suite accroché au concept de ce livre, n'étant pas une personne franche et très loquace. Je n'ai pas eu le sentiment d'être dans le voyeurisme car je pense que la plupart des auteurs de ces lettres avaient besoin d'être lus, besoin qu'on connaisse leurs sentiments cachés.

    Les lettres sont classées en plusieurs thématiques : "cher moi-même", "cher monde", "amour", "amis", "famille", "cœur brisé", "amour sans retour", "trahison", "perte" et "merci". Certaines peuvent paraître redondantes et pourtant, il y a de subtiles différences. Il y a des déclarations de quelques mots, d'autres de plusieurs pages... Il y a un tel panel de situations et de styles d'écriture qu'on tombe forcément sur des lettres qui nous touchent plus particulièrement. La plupart n'étant signée que d'une initiale ou d'une périphrase, on peut aisément s'identifier à l'écrivain -ou pourquoi pas au destinataire.

    Pour ma part, j'ai eu le cœur serré tout le long de ma lecture. On partage tellement d'émotions avec les auteurs : l'amour, la tristesse, le regret, la rancœur, le bonheur, etc. La beauté des textes est dans le fond, non dans la forme.

    Il y a pourtant une recherche dans la mise en page; d'une part, par des dessins et motifs très simples, comme des gribouillages dans un carnet intime; ensuite par la variété des polices d'écriture qui donne une identité propre à chaque texte. Tout ceci fait de l'objet livre quelque chose d'également très joli.

    Voilà comment un concept simple peut bouleverser une lecture. J'aime ces textes bruts, nés de sentiments intenses. Si vous en êtes également adeptes, vous lirez ce livre d'une seule traite. Et une fois terminé, vous serez pris une irrépressible envie d'écrire à quelqu'un...

     

    Note

     

    Je voulais juste te dire... Je voulais juste te dire... Je voulais juste te dire...

     (cliquer sur les images pour voir en grand)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :