• Le gang des prodiges, Tome 1

    Le gang des prodiges, Tome 1

    Auteur : Marissa Meyer
    Éditeur : Pocket Jeunesse
    Format : broché
    Date de parution : 1er février 2018
    Genre/thématiques : fantastique, romance
    Nombre de pages : 608
    Tranche d'âge : à partir de 15 ans
    ISBN : 9782266283403

    Il y a plus de dix ans, les Renégats, un groupe d’hommes et de femmes détenteurs de pouvoirs surhumains, ont vaincu les super-vilains. Ils font désormais régner la paix et la justice. Mais les super-vilains n’ont pas disparu… Parmi eux, Nova, qui a dédié sa vie à la lutte contre les Renégats, responsables de la mort de sa famille.

    Prête à tout, elle se fait passer pour l’un d’entre eux et infiltre leur repaire afin de les espionner. Mais lorsqu’elle se lie d’amitié avec le fils adoptif des deux principaux Renégats, ses certitudes vacillent…

    Voilà un livre que tous les fans des Chroniques Lunaires attendait! A l'heure où j'écris cet article, il m'en manque encore un à lire mais ce sera vite chose faite. J'attendais donc beaucoup de ce nouveau début de saga, mais j'en ressors avec un avis très indécis.

    Le parti pris est de dire que cette histoire est racontée "du point de vue des méchants". Je ne suis pas du tout d'accord avec cette idée. Certes, il y a parmi les Anarchistes des êtres sans scrupules mais l'héroïne, Nova, est loin d'en être une. Elle a une haine viscérale des Renégats, les super héros, dû à un traumatisme de l'enfance, mais elle a tout de même une conscience et ses a priori sur ses ennemis s'effrite très vite une fois qu'elle infiltre leur clan. On ne peut pas la considérer comme une méchante.

    La première parti du roman m'a semblé reprendre beaucoup d'éléments déjà exploités et ne m'a pas paru d'une grande originalité. J'avais l'impression de lire un mixe entre Les X-men, Les Avengers et The Effigies. Les super héros idoles de la population, c'est du déjà vu; les gentils qui martyrisent en secret les méchants aussi. Bref, j'étais moyennement convaincue dans les deux premiers tiers du roman, mais j'espérais bien que la fin m'apporterait des éléments plus plaisants.

    C'est effectivement ce qu'il s'est produit. Bien qu'il y ait plusieurs scènes d'action depuis le début, je m'ennuyais un peu. Mais il m'a semblé que l'ambiance prenait une autre couleur et qu'un vrai suspense s'installait enfin après un événement anecdotique concernant Max, ce jeune Prodige enfermé dont personne ne souhaite révéler le pouvoir à Nova. De vraies questions se bousculent enfin et les mystères s’épaississent. Je pense que c'est quelque chose qui manque cruellement au début du livre : des non-dits et une vraie motivation chez les personnages. C'est aussi à ce moment que la romance entre Adrian et Nova s'installe  réellement. Cette deuxième partie du livre est nettement plus passionnante et, même si les dernières lignes du livre se devinent à des kilomètres, il règne une grande tension qui donne hâte de connaître la suite.

    Ce début de saga qui ne parvient pas à convaincre complètement devrait se bonifier par la suite pour qu'on y retrouve un univers atypique et propre à l'auteure.

     

    Note

        - Avant, les gens nous considéraient comme des monstres avec des pouvoirs inquiétants. Maintenant, ils nous voient comme... des modèles.
         - Des modèles?
         - Bien sûr. Chacun rêve d'être un héros. Au fond, c'est triste de constater que si peu de gens finissent par le devenir.
       Nova ne put retenir un reniflement dédaigneux.
         - Ce serait triste s'ils le souhaitaient vraiment. Or ce n'est pas la cas.
       Adrian pencha la tête sur le côté.
         - Comment ça?
         - Il n'y a aucune règle qui stipule qu'il faut être un Prodige pour être un héros. Si les gens voulaient se prendre en main, défendre leurs proches ou se battre pour ce qu'ils croient juste, ils n'auraient qu'à le faire. S'ils voulaient être héroïques, ils trouveraient un moyen de l'être, avec ou sans super-pouvoirs. (Elle agita les doigts avec dérision.) C'est facile de dire qu'on voudrait être un héros, mais la vérité, c'est que la plupart des gens sont trop paresseux pour ça. Ils ont les Renégats, après tout, alors à quoi bon se fatiguer?


  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Février à 15:43

    Je pense que je vais attendre de voir les prochains de la série.  J'ai beaucoup aimé les chroniques lunaires, du coup, j'hésite à abandonner totalement l'idée. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :