• Les beaux étés, tome 3

    Les beaux étés, tome 3

    Scénario : Zidrou
    Dessin : Jordi Lafebre
    Éditeur : Dargaud
    Année de parution : 2017
    Genre : adulte
    Nombre de pages : 56

    1992, les années ont passé, le jeune couple est maintenant à la retraite, la petite Pépète est devenue une jeune fille et la 4L est à vendre... L'occasion de se remémorer l'année 1962, leurs toutes premières vacances à son bord en compagnie... des beaux-parents. Les vacances avec Yvette-la-parfaite et Gros-Papy seront plus gastronomiques que bucoliques... en direction de Saint-Étienne !

    Que j'aime cette série! C'est émouvant, c'est nostalgique, c'est drôle... D'ailleurs, plus on avance, plus les tomes gagnent en humour. Je me demande déjà ce que cela donnera dans le prochain.

    Comme dit dans le résumé, le début de la BD présente une courte scène se déroulant en 1992, quand le couple vend la 4L; la 4L avec laquelle ils sont allés en vacances... en 1962! Pour ceux qui ont lus les anciens tomes, on est 7 ans avant le tome 2. Il n'y a pour l'instant que deux enfants dans la famille belge, le père, Pierre, s'imagine déjà devenir un grand dessinateur de BD, et déjà à cette époque il retardait le jour de départ en vacances pour finir un projet professionnel. Quand ils peuvent enfin partir, on découvre qu'ils emmènent aussi les parents de Madame : Yvette et son guide Michelin (qui forment un tout), et son mari ventripotent et surprotégé depuis qu'il a fait une attaque. Cela va finir par devenir, non pas des vacances en famille, mais les vacances d'Yvette qui va avoir le dernier mot pour choisir le trajet, la destination et où dormir et manger.
    Je n'ai pas trop envie de vous gâcher la surprise de la suite mais c'est à mourir de rire! J'ai tout particulièrement aimé les scènes au restaurant et les répliques de belle-maman (avec son guide Michelin!).
    Je vais me répéter, mais cette BD est un vrai bonheur à lire! Je n'étais pas née en 1962 mais je ressens tout de même le côté rétro dans le dessin : les vêtements, les aménagements, les voitures, etc; et dans chaque tome, il y a toujours un personnage pour fredonner la chanson à la mode cette année-là.
    Les couleurs sont pétillantes, les traits des personnages reflètent complètement leur personnalité et ils sont tous très expressifs.
    Une série qui sent bon les vacances et les galères bons moments en famille, et qui rappellera des souvenirs à certains. Si vous êtes belge, vous aimerez encore plus!

     

    Note

    Les beaux étés, tome 3

     (cliquer sur l'image pour voir en grand)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :