• Les terres d'Alme, tome 1

    Les terres d'Alme, tome 1

    Auteur : Pierre Zandvliet
    Éditeur : Lycane (auto-édition)
    Année de parution : 2015
    Format : broché
    Genre : heroïc fantasy
     Nombre de pages : (à venir)

    C’est un grand jour pour la chevalière Swéna, la jeune fille se voit confier sa première mission en tant qu’émissaire du roi de Chevalienne. Accompagnée d’une escorte de dix chevaliers de l’Ordre, menée par le légendaire Séïssuk, elle part pour un voyage de trois jours en direction du territoire des Lornes, créatures ailées, gigantesques et douées de magie.
    Mais une attaque contraint Séïssuk à diviser l’escorte. Et pour cause, un espion sévirait à Chevalienne et le chevalier ne peut se résoudre à ne pas avertir son roi.
    Arrivée dans les grottes des Lornes, Swéna apprend qu’une de ces puissantes créatures vient d’être attaquée par l’Empire, ennemi éternel de l’Alliance. Sans avoir le temps de prévenir Séïssuk, la jeune chevalière part pour une quête bien plus dangereuse : libérer deux Lornes prisonniers de l’Empire.
    Peu de temps après, Séïssuk est assailli par une vision terrifiante : il est attaqué à son retour à Chevalienne. Attaqué, par un homme… sans visage.

    Entrez dans l'univers foisonnant des Terres d'Alme! Pierre Zandvliet nous offre un tout nouveau monde de fantasy avec des races uniques et une source d'énergie atypique : l'Alme.

    Partez à l'aventure avec Swéna, Seïssuk, Toulk et les autres chevaliers combattre le terrible Dorgath. Au cours de votre mission, vous rencontrez des êtres incroyables : les redoutables Orcances, les Lyans solidaires, les majestueux Lornes, mais aussi les cruels Bénélodors, Barkors et Sol'hans... Ne craignez pas de vous y perdre car chaque race à ses caractéristiques physiques propres, son mode de vie et son territoire. Il est facile de tout assimiler.
    Swéna est une jeune humaine qui sort de son apprentissage et devient émissaire du roi de Chevalienne. Malgré son enthousiasme, elle se retrouve à plusieurs reprises face à des individus rebutés par son inexpérience. J'ai beaucoup aimé cette héroïne courageuse mais parfois dépassée par tout ce qui se déroule autour d'elle. Heureusement, elle est soutenue par un grand nombre d'alliés; mon préféré est indubitablement Feïmer, haut roi des Lyans tiraillé entre ce qu'il pense le mieux pour son peuple et les exigences de ses pairs (en particulier sa colérique épouse).
    Même si Swéna a un rôle majeur dans l'aventure, tout ne tourne pas toujours autour d'elle. On l'abandonne régulièrement pour prendre des nouvelles de Seïssuk et les autres, partis de leur côté, qui sont quelques fois plus en danger que la jeune émissaire. Le livre est un pavé mais il foisonne d'épopées passionnantes, sans lenteur, toujours très rythmées. A ma grande joie, les descriptions de paysages sont courtes et modérés, et les scènes de batailles sont nombreuses et bien décrites. Hors des scènes d'action, on reste sous tension car pour certains personnages, la quête prend une tournure plus personnelle. De plus, il semblerait que l'ennemi rôde dans des lieux qu'on pensait sûrs...

    Je ressors ravie de cette lecture et je suis convaincue que Pierre Zandvliet en a encore "sous la pédale". Après tout, ce livre n'est que le premier tome d'une quadrilogie. Je sens que la suite va être épique (surtout quand on lit les toutes dernières lignes)!
    Si vous souhaitez en savoir d'avantage sur cette saga, il existe un site internet où vous pouvez lire des extraits, des chroniques inédites et découvrir d'autres avis de lecteurs. J'ai rencontré l'auteur à deux reprises lors de séances de dédicaces; il est d'une grande sympathie, passionné par son oeuvre et avide de la faire découvrir au plus grand nombre. Alors vous aussi, laissez-vous séduire!

     

    Note

           Swéna arrêta son engin et s'approcha. Une obscurité impénétrable régnait dans la cavité. Une obscurité qui soufflait un air chaud, à un rythme régulier. Même si la chevalière connaissait les Lornes, c'était la première fois qu'elle venait seule, et surtout à une heure aussi tardive. Elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une certaine appréhension. Le souffle vit trembler le sol. Puis une deuxième fois.
           Une masse gigantesque sortit de l'ombre, mais le creux de la vallée était trop sombre pour deviner ses formes.
          - Présente-toi, ordonna une voix puissante accompagnée du souffle chaud.
          - Swéna, chevalière de l'Ordre dans la cité des Humains, énonça-t-elle avec aplomb. Émissaire du roi Vidam, venue pour un entretien avec le seigneur Dranzil, ajouta Swéna avec une certaine fierté.
           Le Lorne leva une lourde patte, et décrivit un arc de cercle devant lui. Un à un, les monolithes qui cerclaient la clairière crépitèrent et diffusèrent une puissante lumière. La créature se trouvait juste devant Swéna, haute et massive. Une large tête taillée en triangle, juchée sur un long et musculeux cou écailleux, le Lorne était muni d'une gueule suffisamment grande pour avaler un Humain d'un coup, et de crocs capable de transpercer n'importe quelle armure. Ses écailles se teintaient de différents tons de rouge sur le dos, jusqu'à l'ocre brune scintillante sur son ventre. Chaque pointe d'écaille semblait enrobée d'or. Une longue ligne de cornes en trident, dont la centrale plus haute et plus grosse, s'étirait du haut de son cou longiligne et descendait jusqu'à la pointe de sa queue.
          - Je vais vous guider jusqu'à mon seigneur. Suivez-moi, ordonna le Lorne de sa voix résonnante, tandis que Swéna était captivée par ses yeux reptiliens où l'iris palpitait de nuances jaunes et vertes.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :