• Save our souls, tome 1

    Save our souls, tome 1

    Auteur : Elle Guyon
    Editeur : Librinova
    Année de parution : 2017
    Format : ebook
    Genre/thématiques : young adulte
    Nombre de pages (de l'édition papier) : 259

    Sous une écharpe élimée et un blouson trop grand pour lui, Aldric s’obstine à cacher aux autres lycéens sa vie de marginal. Mais une succession de mauvais choix le précipite vers une issue fatale. Loin d’en avoir conscience, il agresse même la seule personne capable de modifier son avenir, la jeune Riane. Épaulée par son gardien, un immortel, celle-ci tente le tout pour le tout pour défier le destin et lui sauver la vie, car c’est la survie de sa propre âme qui est en jeu…

    Mais comment mener sa mission à bien quand celui que vous devez protéger se rebelle et quand votre allié vous cache des informations capitales ? Et si ce qui s’est passé il y a plus de trois cents ans était la clé de la réussite ? 

    Premier tome de la trilogie fantastique pour jeunes adultes Save Our Souls, Sans attache a été primé lors du concours d’écriture Librinova-Draftquest en 2017.

    Merci à Elle Guyon pour sa confiance via Simplement.pro

    Très honnêtement, je n'attendais pas grand chose de cette lecture. Je trouve que beaucoup de romans young-adult se ressemblent et, à la lecture du résumé de celui-ci, je doutais qu'il sorte son épingle du jeu. Ce fut plaisant de constater que j'avais complètement tort.

    Si on n'a pas le résumé en tête, le rôle de chacun peut paraître très flou au début du roman. En progressant, on réalise que tout ce mystère est délibéré. Quelle est la véritable fonction des immortels "gardiens"? Pourquoi ont-ils besoin d'un intermédiaire pour secourir les humains? Et Riane, qu'est-elle exactement? Pour répondre à ces questions, le récit est ponctué de flash back réguliers qui nous plongent dans le XVIIIe siècle à Londres; il semblerait s'être déroulé quelque chose de déterminant à cette époque; mais quoi? Il faudra être patient pour le savoir. Dans sa volonté de garder les secrets et d'attiser la curiosité des lecteurs, Elle Guyon se révèle extrêmement douée.
    En attendant de découvrir la vérité, nous suivons les aventures du ténébreux et fier Aldric, la "cible" de Riane. C'est un adolescent intrigant que j'ai pris plaisir à voir en action. J'avais peur que son quotidien de SDF soit survolé et stéréotypé mais il est plutôt bien décrit. Riane doit le sauver de la mort pour sauver son âme. Si au départ, elle est focalisée sur sa mission, les restes de son humanité la détourne peu à peu de son objectif. De leur côté, Jeremy et Gebrail forment un beau duo et j'aime plus particulièrement parcourir leur passé et me demande encore ce qui a pu leur arriver.
    Dommage que la fin du roman m'ait moins séduite avec les mésaventures de la jeune Léa, personnage stéréotypée de l'adolescente irréfléchie, irrespectueuse qui mérite des gifles.
    J'ai pourtant hâte de retrouver Riane, Aldric et les autres dans la suite de cette histoire car je me suis attachée à eux et la plume de l'auteure m'a vraiment séduite.

     

    Note

           Il était déjà vingt heures. La bibliothèque du lycée venait de fermer ses portes et ils étaient sans doute les derniers à traîner dans l'école, comme chaque soir. La bibliothèque était son endroit préféré, un îlot dans lequel il n'était plus bousculé ou agressé, mais juste entouré de livres, qu'il avait toujours aimés. Dire que vingt-six lettres suffisaient pour créer des morceaux d'éternité. C'était son repère, à lui seul, d'autant plus qu'à l'heure d'Internet et des ordinateurs portables, c'était désert.

           Et voilà qu'il y acceptait la présence d'un intrus. Ou plus précisément d'une intruse. Depuis le premier devoir qu'ils avaient effectué en duo, à contrecœur pour Aldric, Riane ne l'avait plus lâché. Elle avait continué à le rejoindre à la fin des cours pour travailler dans ces salles vides. C'était devenu petit à petit une routine qu'il avait tolérée sans avoir pris le temps de se poser la question et il en était aujourd'hui le premier surpris. Il avait l'impression désagréable de s'être fait piéger.

           Il se retourna vers la fenêtre qui donnait sur la rue. Il posa son front contre la vitre fraîche et regarda d'un œil distrait au-dehors. La lumière du couloir s'était éteinte et il n'alla pas la rallumer. Depuis ce matin, juste après le cours de maths, il traînait un mal de crâne persistant. Et il avait la sensation que tous ceux qu'il croisait se foutaient de sa gueule. Il soupira. Il était sans doute en train de devenir paranoïaque comme nombre de clochards qu'il avait vus finir complètement timbrés.


  • Commentaires

    1
    Mardi 5 Décembre 2017 à 12:46

    Merci beaucoup pour cette chronique, je suis ravie d'avoir réussi à vous faire changer d'humeur lors de la lecture! Promis, Léa ne revient pas dans le tome 2 ;) 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :