• Un air de liberté

    Un air de liberté

    Auteur : E.R Link
    Editeur : CreateSpace Independent Publishing Platform
    Année de parution : 2015
    Genre : steampunk, romance
    Format : ebook
    Nombre de pages (en édition papier) : 230

    Lorsqu'elle rencontre le beau Bryce, la jeune comtesse Carolyn Fabre des Aiglefins ne se doute pas à quel point sa vie va se trouver bouleversée. Dans un royaume meurtri, qui aura assez de courage pour détrôner le cupide Lord Bertram de la Nuée d’Étourneaux et retrouver la princesse légitime dont la trace a été perdue pendant vingt ans ? Une fantasy victorienne pour toutes celles et ceux qui rêvent d'amour et d'aventure.

     Encore un roman dans lequel on retrouve la patte de E.R Link dès les premières pages. C'est le seul de ses ouvrages que l'auteure défend comme "un livre de bord de piscine"; comprenons par là que "Un Air de Liberté" est plus léger et sort peut-être moins des sentiers battus que ses autres livres.

    La rencontre de Carolyn et Bryce, ces deux jeunes gens trop épris de liberté pour se conformer à la vie en haute société, est tout simplement magique. C'est un "simple" coup de foudre, mais je défie n'importe quelle lectrice (voire lecteur) de dire que cet amour naissant l'a laissé de marbre! Ils sont beaux, ils sont rebelles, ils entretiennent un certain mystère... Les personnages parfaits, en somme. Leur séparation brutale et le drame qui s'en suit finit de sceller l'intensité de ces premiers chapitres. Je tenais à m'arrêter sur ce début d'histoire car il m'a captivée.
    S'en suit après le récit d'un royaume plongé dans le chaos, la quête d'une princesses disparue, des complots et supercheries pour arriver à ses fins, etc. Rien n'est novateur mais cela fonctionne quand même très bien. J'émets une toute petite réserve quant à l’affrontement final qui manque pour moi d'action et de duels. J'aurais aimé que les personnages soient plus en danger.
    Puisqu'on parle des personnages, on n'échappe pas non plus à quelques profils-types (mais des valeurs sûres) tel Bryce et Ankor, les deux amis-ennemis, dont chaque lectrice se sent obliger de prendre le parti (Ankor power!) ou Winona, la jeune voleuse ignorant tout de ses origines princières. Si cette dernière avait été moins passive dans le plan pour la restitution de son trône, cela aurait top mais ce n'est qu'un détail.
    Les adeptes de mécanique et bricolages en tout genre sont servis en terme de jargon et de descriptions d'inventions propres à l'univers steampunk. Mon cerveau imperméable à toute notion mécanique et scientifique n'y a pas compris grand chose mais je dois bien admettre "qu'on s'y croirait". Même chose concernant les différents dirigeables sophistiqués dont on a parfois l'impression qu'ils ont autant de présence et d'importance que les personnages. Si je devais soulever un point négatif, ce serait la trop grande profusion de descriptions vestimentaires. Parfois jusqu'à quatre par chapitre, c'est un peu trop pour moi. C'est vraiment la seule chose qui m'a déplu.
    Pour le reste, je confirme que c'est une aventure steampunk classique, simple et efficace. Les lecteurs romantiques y trouveront également leur compte. E.R Link continue de construire son univers et de nous en éblouir.

     

    Note

     

           - Vos parents savent-ils que vous êtes partie, Carolyn?
           - Et les vôtres, Bryce?
           - Répondez-vous toujours à une question par une autre question? Lança-t-il un éclair facétieux dans le regard.
         - Non. Ils doivent me chercher partout et être bien ennuyés de ne pouvoir me présenter à je ne sais quel comte d'une province éloignée.
         - Attendons et sans doute finiront-ils par croiser les miens! Ils s'épancheront ensemble sur leur pitoyable progéniture ingrate et mal élevée. Les voyez-vous?
          - Absolument pas, dit-elle après avoir scruté les invités qui se déplaçaient à proximité du kiosque, et j'en ai strictement rien à faire.
         Carolyn tourna un visage mutin vers son compagnon. Son espièglerie coloraient ses iris de vert, un vert quasi identique à ceux de Bryce.
           - Vos yeux me fascinent, murmura le jeune homme. Je n'en ai jamais vu de pareils... Pardon, je vous mets mal à l'aise. Ils viennent de virer au bleu.
           - Bien au contraire, milord, rassurez-vous.
         Jamais Carolyn n'accueillit avec autant de chaleur un compliment. Sûrement parce qu'à cet instant précis elle s'était sentie belle au fond des yeux de Bryce. Plus belle qu'elle ne l'avait jamais imaginé.
         Un silence s'installa entre eux, comme si ni l'un ni l'autre ne savait comment rebondir sans s'avouer l'attirance inexpliquée qu'ils éprouvaient l'un pour l'autre. Une attirance plutôt violente.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :