• Artiste, un chef d'exception

    Artiste, un chef d'exception

    Dessin/Scénario : Taro Samoyed
    Éditeur : Glénat
    Date de parution : 7 mars 2018
    Genre : seinen
    Nombre de pages : 208
    ISBN : 9782344027301

    Gilbert travaille dans un grand restaurant parisien. Suite à une altercation, il se retrouve relégué du rang de cuisinier à celui de plongeur. Jour après jour, il ne fait que laver des assiettes... mais l'arrivée de Marco, un jeune homme un peu désinvolte, bouleverse bientôt son univers.
    Comment survivre en cuisine quand on a du talent mais pas le moindre courage?
    Suivez l'itinéraire d'un cuisinier craintif sur la voie du succès.

    Merci à Babelio et aux éditions Glénat pour m'avoir accordé leur confiance.

    J'aimais beaucoup l'idée d'un manga sur la cuisine. J'en avais déjà lu quelques uns avec des ambiances différentes tels que Food Wars de Yuto Tsukuda ou le brillant Gourmet solitaire de Jirô Taniguchi. Mais à la différence des autres mangakas, Taro Samoyed s'attaque au monument de la cuisine française.

    L'ambiance dynamique et la pression que l'on met sur les épaules des employés de restaurants se ressent dès les premières pages. Mais un personnage semble complètement imperméable à toute cette agitation : Marco, dont c'est le premier jour de travail ici. Cheveux ébouriffés, oreilles percées, il a un physique sympathique et on l'apprécie rapidement (que ce soit les autres employés ou le lecteur). On lui demande de faire équipe avec celui qui, potentiellement, est le héros de cette série : Gilbert. Caché derrière sa longue mèche brune, c'est un jeune homme extrêmement doué dans la cuisine mais dont la maladresse et la timidité excessive l'ont relégué au rôle de plongeur. Je ne vous mentirai pas à ce sujet : j'ai détesté ce personnage.
    Dans tous les reportages et récits qu'on nous rapporte sur le travail dans la restauration gastronomique, on retient que cela exige de la rigueur, de la discipline et beaucoup de sang froid. Les éléments faibles se font vite éjecter. Malgré son talent, je n'explique pas du tout la présence de Gilbert dans ce restaurant, et de manière générale dans la cuisine gastronomique. Il ne fait pas le moindre effort pour sortir de sa torpeur et tout le monde est constamment obligé de le prendre par la main. Il y a notamment une scène où le héros se retrouve seul face à un grand chef et où ce dernier est contraint de retenir physiquement Gilbert qui cherche à fuir à plusieurs reprises. J'ai bien compris que cette scène se voulait drôle, mais pour ma part je l'ai trouvée surtout naïve. Du coup, difficile d'apprécier un manga dont on n'aime pas son héros...
    Les traits des personnages manquent parfois de finesse, il arrive que les bulles soient mal incrustées au point de ne pas savoir qui parle, les passages humoristiques ne fonctionnent pas... Bref, ma lecture fut laborieuse.
    Et pourtant, sur la fin, un passage a retenu mon attention : la visite de l'appartement. Gilbert cherche à déménager et la propriétaire qu'il rencontre ne loue ses appartements qu'à des artistes. Le personnage de Catherine, la propriétaire, m'a énormément plu; froide et en même temps sensible à l'art. J'ai trouvé cette scène douce, presque émouvante. Malheureusement, elle ne suffit pas à elle seule à sauver l'histoire.

    Ce manga est une accumulation de mauvais choix scénaristiques : le principal étant d'avoir mal associé le héros et l'univers dans lequel il évolue. Le tout manque de crédibilité, l'histoire est trop gentillette. C'est vraiment dommage car l'univers des cuisines françaises me plaisait vraiment et le personnage de Marco était intéressant.

     

    Note

    Artiste, un chef d'exception

     (cliquer sur l'image pour voir en grand)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :