• Inséparables

    Inséparables

    Auteur : Sarah Crossan
    Éditeur : Rageot
    Année de parution : 2017
    Format : broché
    Genre / thématiques : drame, vie quotidienne
    Nombre de pages : 416

                                                            Grace et Tippi. Tippi et Grace.
                                                            Deux soeurs siamoises, deux ados inséparables,
                                                            entrent au lycée pour la première fois...

                                                            Elle me dit : "On peut aller au lycée,
                                                            et avoir un boulot,
                                                            et conduire une voiture et nager et partir en rando.
                                                           Tu sais que je te suivrai
                                                           n'importe où, Gracie.
                                                           Tout ce que tu veux,
                                                           dis-le-moi,
                                                           et on le fera.
                                                           On peut tout faire,
                                                           Ok?"

                                                           Je lui réponds : "Ok."

                                                          "Mais ce qu'on ne pourra jamais,
                                                                        jamais faire,
                                                                       c'est tomber amoureuses.
                                                          C'est clair?"

     

    Voilà un roman bien singulier, dans le fond comme dans la forme. Les rayons de littérature ado/young adult débordent d'histoires d'adolescents malades, handicapés, différents, etc. C'est la première fois qu'on a affaire à des siamoises (en tout cas, à ma connaissance).

    Si vous avez peur que le roman tombe trop dans le pathos, avec des personnages qui se plaignent tout le temps à cause d'une malformation mal décrite dont l'auteure ne connaît absolument rien, soyez rassurés. Sarah Crossan explique qu'elle s'est longtemps documenté avec des témoignages de siamois, de leur famille et de leurs médecins. Résultat, on lit un roman simple, sans fioriture, avec des héroïnes qui ont conscience de leur différence mais qui ne comprennent pourquoi est-ce tant un problème pour les gens "normaux". L'auteure a une telle aisance avec son sujet et avec sa plume qu'on se met aisément à la place de Tippi et Grace; on ressent la même angoisse qu'elles à l'idée d'aller étudier dans un établissement public, la même incompréhension face à certaines réactions, la même gêne face aux sacrifices faits par leur famille, etc. C'est captivant du début à la fin!

    La forme du texte, en vers libres, donne une vraie clarté au texte, une importance à chaque mot qui le composent. On n'est jamais décontenancé par cette forme inhabituelle qui donne une musique, un sens poétique au récit. Il n'y a pas de grandes péripéties ou de situations rocambolesques, mais ce livre n'en a nul besoin. Le récit du quotidien des deux sœurs est tellement bien abordé qu'il suffit à construire une histoire passionnante. J'ai même trouvé l'historie d'amour complètement secondaire.

    Malgré leur statut de jumelles, Grace et Tippi ont une personnalité très différente, ce qui les rend chacune attachante à leur façon et qui nous fait tant redouter l'issu de l'histoire... Je donnerai peu de détails à ce sujet pour ne pas spoiler les futurs lecteurs. Je dirai simplement que c'est une fin intense, ouverte, en quelque sorte, car on a peu d'éléments nous laissant deviner l'avenir des personnages. C'est aussi à ce moment que le titre prend tout son sens.

    Inséparables est un roman coup de poing, original et brillant. C'est un bel ode à la tolérance et à l'amour filial.

     

    Note

     

                                        Qu'est-ce que la mocheté?

                                         J'ai été dans tellement d'hôpitaux, j'en ai vu des
                                            horreurs :
                                         un gamin au visage à moitié fondu,
                                         une femme au nez arraché, aux oreilles
                                         pendantes
                                                   comme des tranches de bacon.

                                         C'est ça que les gens appellent moche.

                                         Pas moi.

                                         J'ai appris à être moins cruelle que ça.

                                         Mais je sais ce que Tippi veut dire.

                                         Les gens nous trouvent grotesques,
                                         surtout de loin,
                                         quand ils nous voient comme un seul être,
                                         ces deux corps distincts
                                                    qui se confondent,
                                                    tout à coup,
                                                    à la taille.

                                         Mais si on nous prenait en photo, juste tête et épaules,
                                         à partir de ces portraits,
                                         la seule chose que les gens remarqueraient, ce serait
                                            qu'on est
                                            jumelles,
                                                    l'une - moi - les cheveux mi-longs,
                                         l'autre -Tippi -un peu plus courts,
                                         le nez retroussé toutes les deux,
                                         sourcils exactement circonflexes.

                                         C'est vrai qu'on est différentes.

                                         Mais moches?

                                         Allez.

                                         Me faites pas rigoler.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :