• Le Sang des Dieux et des Rois

     Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1

    Auteur : Eleanor Herman
    Éditeur : Robert Laffont
    Année de parution : 2016
    Format : numérique
    Genre : historique, fantasy
    Nombre de pages (au format papier) : 560

    Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1

    Imaginez une époque où les dieux s'amusent des souffrances des hommes.
    Où des forces maléfiques se déchaînent aux confins du monde connu.
    Où des cendres des villes naissent des empires.

    Alexandre, héritier du trône de Macédoine, est en passe de découvrir son destin de conquérant, mais il est irrésistiblement attirée par une nouvelle venue.
    Katerina doit naviguer dans les eaux troubles des intrigues de la cour sans dévoiler sa mission secrète : tuer la reine.
    Jacob est prêt à tout sacrifier pour gagner le coeur de Katerina. Même s'il doit pour cela se mesurer à Héphestion, tueur sous la protection d'Alexandre.
    Enfin, par-delà les mers, Zofia, princesse persane fiancée à Alexandre malgré elle, part en quête des légendaires et mortels Dévoreurs d'âmes, seuls capables d'infléchir son destin.

    Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1

    Merci à Netgalley pour ce livre numérique.

    Bienvenue dans les grands royaumes antiques! Là où de redoutables guerriers en armure combattent pour de puissants seigneurs; là où les grandes dames étalent leurs beaux bijoux et tissus au milieu des gigantesques réceptions au sein des palais; là où tous les moyens sont bons pour éradiquer quiconque empêche ses rêves de gloire et de pouvoir...
    Ce qui m'a frappée d'emblée dans ce livre est la profusion de personnages. L'auteur a même pris le temps de donner des noms aux "figurants". Cependant, il y a dans le style d'écriture une prouesse qui fait qu'on comprend rapidement sur quels personnages s'attarder et lesquels mettre de côté. De plus, cette impression d'être dans des lieux constamment bondés concordent bien avec l'idée qu'on se fait des palais dans l'Antiquité. De manière générale, les descriptions nous plongent complètement dans cette époque : l'architecture, les vêtements, la nourriture, le mode de vie, etc. C'est un vrai régal!

    Parmi les personnages principaux, j'avoue avoir du mal à choisir mon préféré; peut-être Kat mais les aventures de chacun sont passionnantes et j'adore le fait qu'ils aient tous des bons et des mauvais côtés. Partant du même principe, je n'arrive pas à haïr totalement les mauvais personnages. Quoique si, Cynané mériterait le bûcher!

    Il n'y a jamais de temps mort dans le récit, on ne s'ennuie jamais. Histoires d'amour, rivalités, guerre, complots, secrets... Il y en a pour tous les goûts. Même si j'ai vite deviné le mystère qui entoure Kat, je trouve l'idée bonne et j'ai hâte d'en savoir plus parce qu'évidemment, la fin tombe alors qu'on n'a pas toutes les réponses. Bref, vous aurez compris que ce livre est un vrai coup de cœur et j'espère que la suite est toute aussi palpitante. Petites infos supplémentaires : cette série sera une tétralogie (4 tomes) et va être prochainement adaptée par Warner Bros en série TV.

     

    Note

    Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1

    Le Sang des Dieux et des Rois, tome 1

           Même si Héph est mince et agile, et même s'il fait une bonne tête de plus que son adversaire, le Tyrrhien est un acrobate exceptionnel qui, pour échapper aux coups d'épée, enchaîne roulades et sauts périlleux à la grande joie du public. Comme il n'a pas de bouclier, rien n'entrave ses mouvements. Alex sent l'inquiétude monter en lui lorsqu'il devient clair qu'Héph perd peu à peu patience.
           Reste calme, mon ami.
           L'acrobate cabotine, ses traits élastiques se tordent, il mime la terreur et se précipite dans le bassin accompagné par les rires de la foule. Héph se fige, le regard noir. Alex sait qu'il ne peut pas supporter d'être ridiculisé devant le roi et les habitants de Pella. Pataugeant dans le bassin, son adversaire s'arme de son lance-pierres et un petit caillou vient frapper Héph en plein front. Héph porte la main à sa tête et l'hilarité gagne les gradins. Philippe se tape sur les cuisses.
           Le petit bonhomme exécute une révérence comique et plonge dans l'eau tandis qu'un Héph fou furieux se jette sur lui.
           Non, Héph, c'est un piège.


    votre commentaire
  • Le chat

    Le chat

    Texte/Dessin : Charlotte Mollet
    Éditeur : Rouergue
    Année de parution : 2017
    Format : format moyen, couverture rigide
    Nombre de pages : 18
    Tranche d'âge : à partir de 3 ans (selon l'éditeur), à partir de 8 ans (selon moi)

    Le chat

    Dans cet album, on tente de donner un nom à un chat, libre et majestueux. Mais comme dans le conte traditionnel vietnamien, plus le nom qu'on souhaite lui donner est imposant comme "ciel" ou "lune" et plus l'élément peut être déjoué par un élément encore plus fort. Finalement, un chat et un chat et puis c'est tout. Les illustrations de Charlotte Mollet, en gravure, en font un album à la fois simple et mystérieux.

    Le chat

    Merci à Babelio et aux éditions Rouergue pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une "Masse Critique".

    Etant une grande amoureuse de ce félin, j'ai choisi cet album sans hésiter. Comme dit dans le résumé, la couverture est effectivement simple : un titre clair et concis et un dessin de l'animal dans des couleurs brutes sans nuances (contrairement à l'image que j'ai publiée ci-dessus, le chat est du même bleu que la bande). Ces couleurs seront d'ailleurs les seules utilisées dans le livre.
    A la toute première page, on découvre une strophe construite comme un poème destiné à cet animal domestique qui fait le bonheur de beaucoup d'Hommes. Ces quelques lignes et la gravure qui les accompagne sont très agréables mais malheureusement, le reste du livre ne suit pas. Chaque double page est composée d'une phrase du narrateur cherchant un nom pour ce chat et d'une illustration représentant une vue rapprochée de plusieurs parties du corps du chat. Le résultat est très abstrait et ne me parle pas beaucoup. Je suis d'ailleurs sceptique sur l'âge d'accessibilité donné par l'éditeur. Le texte est construit sur un système de gradation difficilement compréhensible pour de jeunes lecteurs, tout comme les dessins trop "stylisés".

    Il faut bien admettre que Charlotte Mollet a "une patte", un style bien à elle qui sort des sentiers battus de l'album jeunesse habituel, mais peut-être est-ce trop décalé...

     

    Note

    Le chat

    Le chat

    Le chat

     (cliquer sur l'image pour voir en grand)


    votre commentaire
  • The Effigies, tome 1

    The Effigies, tome 1

    Auteur : Sarah Raughley 
    Éditeur : Lumen
    Série : The Effigies
    Année de sortie : 2017
    Format : broché
    Genre : fantastique
    Nombre de pages : 445

    The Effigies, tome 1

    "Je m'appelle Maia Finley, j'ai seize ans et je suis la nouvelle Effigie." 
    Depuis quelques jours, Maia se répète ces mots en boucle, sans oser les prononcer à voix haute. Car à la minute où le monde l'apprendra, sa vie basculera. Elle deviendra une véritable célébrité, ses fans boiront la moindre de ses paroles... et son espérance de vie chutera drastiquement.
    C'est que les Effigies, ces jeunes femmes dotées chacune d'un pouvoir unique lié aux quatre éléments, ne sont pas là par hasard : elle doivent protéger l'humanité des Spectres - des créatures de cauchemars, mélange de chair pourrissante et de ténèbres - qui la terrorisent maintenant depuis près d'une centaine d'années. A la mort de chaque Effigie, ses capacités, ainsi que la somme de ses souvenirs, se transmettent à son héritière choisie au hasard quelque part sur la planète.
    Alors, quand Manhattan subit une attaque sans précédent, Maia n'a d'autre choix que de descendre dans l'arène. Elle qui idolâtre les Effigies, comme autrefois sa sœur jumelle morte dans un incendie, va cependant tomber de haut : les trois jeunes filles ne veulent plus entendre parler les unes des autres. Pourtant le danger se rapproche, car un homme énigmatique, Saul, semble capable à la surprise générale de contrôler les Spectres. Maia se retrouve aspirée dans une spirale infernale, au moment même où le feu qui couve en elle menace de la consumer toute entière!

    The Effigies, tome 1

    Ce tome 1 fait office d'introduction et met en place une intrigue plutôt complexe. Si vous voulez de grandes batailles avec des super pouvoirs lancés dans tous les sens, ce sera sûrement dans le prochain livre... Ici l'accent est mis sur l'entrée de Maia dans le clan des Effigies. On apprend en même temps qu'elle tous les détails qui concernent la Secte (l'organisation qui protège et encadre les Effigies). Le règlement stricte qui la compose n'est étrangement pas d'une très grande utilité car l'ancien clan a éclaté; les trois autres filles sont en froid et deux d'entre elles ont même quitté le pays. J'aime beaucoup cette idée d'une équipe en morceaux aux membres loin d'avoir un comportement exemplaire. On s'attend à tout sauf à cela. L'essentiel du roman porte sur cette volonté de ressouder l'équipe. Cela ne va pas être de tout repos car ces demoiselles ont un caractère bien trempé (les filles sont des chieuses, c'est bien connus)! J'aime beaucoup Belle, la française au caractère glaciale qui maîtrise l'eau et aussi Chae Rin qui a aussi un caractère fort et qui ne fait rien dans la dentelle quand elle manipule la terre. J'ai plus de mal avec Maia, l'héroïne dont on a le point de vue interne : l'orpheline qui a perdu sa jumelle, qui ne contrôle pas son pouvoir, qui est victime des flash-back soudains dans les souvenirs des anciennes Effigies de feu et qui est poursuivie personnellement par le méchant de l'histoire... Le genre de personnage qui a tous les problèmes du monde et qui m'insupporte. Pour revenir sur "le méchant", Saul, il aurait mérité d'être plus menaçant; mais cela viendra peut-être plus tard.
    C'est un roman dans lequel on voyage beaucoup : Canada, Amérique du Sud, France... Une partie de l'histoire se passe à Gisors (petite ville de l'Eure dans laquelle j'ai habité). Cela m'a évidemment fait sourire même si l'auteur la considère faussement comme une banlieue de Paris. Bref, tous ces voyages sont agréables et les descriptions associées donnent une ambiance unique à chaque lieu.
    On a le droit à une scène de fin plutôt prometteuse pour la suite; d'autant plus que tous les mystères n'ont pas été résolus... Au final j'ai l'impression que ce livre a notamment pour ambition de réaliser les rêves de la plupart des jeunes filles : les super pouvoirs, les copines et la célébrité. Cela part parfois dans tous les sens; l'intrigue aurait peut-être mérité plus de simplicité. Malgré plusieurs défauts, j'ai aimé la fragile solidarité du groupe de filles et les doutes qu'elles ont sur la Secte. Je pense qu'il y aura beaucoup de révélations dans les tomes suivants.

     

    Note

    The Effigies, tome 1

    The Effigies, tome 1

         Je tombais dans la nuit, une chute de vingt-trois étages, droit vers une mort certaine.
    Le vent hurlait dans mes oreilles et la pression m'écrasait le crâne. J'agitais désespérément bras et jambes jusqu'à perdre une chaussure, puis les deux. Je ne voyais plus que le ciel nocturne, des briques... et le sourire de Saul qui s'éloignait dans les ténèbres.
         J'allais mourir.
         Je ne pouvais plus respirer. J'allais mourir. Cette pensée, la seule dont j'étais capable, se déchaînait dans ma poitrine, me détruisant de l'intérieur. J'allais mourir ici et maintenant.
         Et, tout d'un coup, mon esprit se vida complètement. Une vague d'énergie jaillit du plus profond de mon être, envahissant tout mon corps, de mes entrailles jusqu'au bout de mes doigts. J'étais dévorée par les flammes, et je sentais certaines d'entre elles prendre forme, refroidir, se forger dans ma main. Je frémis au contact de l'acier dans ma paume. Les flammes se dissipèrent et je découvris que je serrais le manche d'une faux dont la gigantesque lame luisait au clair de lune. Le symbole de la mort.


    votre commentaire
  • Irena, tome 2 : "Les justes"

     Irena, tome 2 : "Les justes"

    Scénario : Jean-David Morvan / Séverine Tréfouël
    Dessin : David Evrard
    Éditeur : Glénat
    Année de parution : 2017
    Genre : BD tout public, historique
    Nombre de pages : 67

    Irena, tome 2 : "Les justes"

    Irena Sendlerowa a réellement existé. Membre du centre citoyen d'aide sociale pendant la seconde guerre mondiale, elle s'engagea dans la résistance et sauva 2500 enfants de l'enfer du ghetto de Varsovie. Voici l'histoire de cette femme exceptionnelle.

    Irena, tome 2 : "Les justes"

    A la fin du tome 1, nous laissions Irena résolue à passer à l'action pour suivre les traces de son père. Dans ce tome 2, elle s'entoure d'un grand réseau de personnes volontaires pour l'aider. Hommes, femmes, maçons, concierges, juristes, nourrices... Ces gens ont tous des profils différents mais la même détermination.
    Cet album est un peu plus complexe que le premier dans la mesure où on est plongé au cœur de l'organisation secrète menée par Irena. Tout doit aller très vite si les membres ne veulent pas être pris et le réseau démantelé. Comme il est affiché dans toute la ville, "Peine de mort! pour quiconque assistera des juifs qui sortent du quartier résidentiel juif sans autorisation / Peine de mort! pour quiconque cachera, nourrira ou aidera des juifs." Les enfants qu'ils tentent de sauver sont de tous âges; certains sont vraiment très jeunes et les moyens utilisés pour les faire taire le temps de passer la frontière sont très risqués voire dangereux. C'est palpitant mais aussi terriblement effrayant. Malgré toutes les précautions prises, tout ne se passe pas toujours comme prévu...
    J'ai une nouvelle fois passé un très bon moment de lecture. Le découpage des planches est très bien pensé. On parvient à capter toutes les émotions des personnages, ce qui est une prouesse d'autant plus belle quand on sait le peu de détails incorporés dans les visages. J'apprécie de plus en plus le style de l'illustrateur (j'ai eu l'occasion de le voir à l'oeuvre au salon du Livre de Paris et ce fut un vrai bonheur).
    La fin est des plus intrigantes et fait naître beaucoup d'interrogations; la plus grande étant : que va-t-il se passer dans le prochain tome? On peut déjà imaginer quelques détails en découvrant l'illustration en double page à la toute fin de la BD mais pour le reste il faudra patienter jusqu'à janvier 2018. 
    Je vais conclure en insistant sur le fait que cette série mérite vraiment d'être lue. Que vous soyez amateurs ou non de sagas historiques, laissez-vous tenter. C'est une vraie perle!

     

    Note

    Irena, tome 2 : "Les justes"

    Irena, tome 2 : "Les justes"

    Irena, tome 2 : "Les justes"

     (cliquer sur l'image pour voir en grand)


    votre commentaire
  •  Livre Paris 2017

     

    Du 24 au 27 mars 2017 a eu lieu le salon annuel du Livre de Paris.
    J'y suis allée pour la troisième fois avec ma maman Lolo Brodeuse, et c'est toujours un plaisir (si on omet certains détails)...

    Points positifs : de chouettes dédicaces, une jolie théâtralisation pour promouvoir certains ouvrages (voir photos ci-dessous), d'étonnantes découvertes (ex : les bornes installées en gares qui distribuent de la lecture gratuite en fonction du temps dont vous disposez)

    Points négatifs : des allées bondées alors qu'il y a plusieurs espaces non exploités (mon petit plaisir chaque année est de découvrir ce que proposent les petits éditeurs de littérature fantastique, mais les stands en question étaient tellement les uns sur les autres que je n'ai pas pu flâner autant que je voulais), une mauvaise signalétique pour indiquer l'emplacement des stands (beaucoup de gens cherchaient leur chemin) et surtout la mentalité débile des mecs en groupes qui font barrage devant les stands BD toute la journée et qui se proclament prioritaires aux dédicaces. No comment...

    Sur ce, je vous laisse découvrir en photos le résumé de ma visite!

     

     

    Exposition sur La Reine d'Egypte

     

     

    Les auteurs francophones (littérature)

     Agnès Martin-Lugand / Delphine de Vigan / Eric-Emmanuel Schmitt / Grégoire Delacourt / Leïla Slimani / David Foenkinos / Amélie Nothomb / Victor Dixen

     

     

    Les auteurs de polars/thrillers

     Jacques-Olivier Bosco / Sire Cédric / Valentin Musso / Laurent Scalese / Karine Giebel

     

     

     Les illustrateurs

    Oliver Dutto, Les P'tits Diables / Véronique Deiss, Le chat assassin (Ecole des Loisirs) / Stéphanie Blake, Simon (Ecole des Loisirs)

     

     

    Les auteurs étrangers

    Livre Paris 2017   Livre Paris 2017

    Cat Clarke                                                              Jojo Moyes

     

     

    Les "inclassables"

    Livre Paris 2017   Livre Paris 2017

    Luana Belmondo (livre de cuisine)                                                       Gérard Jugnot (biographie)

     

    Mes achats et dédicaces (promis, après c'est fini)

    Livre Paris 2017   Livre Paris 2017

    Livre Paris 2017

    David Evrard (illustrateur de la BD Irena chez Glénat)

     

    A bientôt pour un prochain salon!


    votre commentaire